Psychologie & Psychothérapie 2018-05-17T12:23:31+00:00

Psychologie & Psychothérapie

Pour quoi consulter chez Change C&P ?

En cas de difficulté personnelle, identitaire, scolaire, professionnelle, familiale ou de couple que vous ne parvenez plus à gérer par vous-mêmes et en lien avec l’une ou plusieurs des situations suivantes :

  • Evénement de vie qui vous a traumatisé, laissé en grande détresse ou a bouleversé tous vos repères. Spécialiste du traumatisme psychique, je traite des problématiques variées telles que les abus sexuels actuels et de l’enfance, les actes de terrorisme, les catastrophes naturelles, les accidents de la route, les violences physiques et conjugales, etc. Je travaille à différents stades du trauma –historique, récent, état de stress post-traumatique- mais également sur ses répercussions sur le plan relationnel, de la perte et du deuil et de la dissociation corps-psyché.
  • Perte et deuil d’un être cher, mais aussi perte d’un poste, d’illusions, du sens de la vie
  • Vous vous sentez déprimé, êtes en dépression, avez envie de mourir
  • Incapacité ou difficultés à engager des relations satisfaisantes
  • Difficultés d’adaptation à votre environnement et de réponse aux attentes sociales
  • Etat somatique envahissant et handicapant
  • Difficultés à gérer des émotions telles que la colère, l’anxiété ou la tristesse
  • Vous souffrez de troubles psychiques qui affectent votre vie et vos relations : troubles obsessionnels compulsifs, phobie, troubles bipolaires, vous entendez des voix, troubles du comportement alimentaire, addictions, troubles des apprentissages, démence, etc.
  • Sentiment de vous être perdu ou de ne jamais vous être trouvé, y compris au niveau de votre identité genrée
  • Vous avez envie de vous comprendre et de vous connaître mieux
  • Vos proches se font du souci pour vous ou souffrent de votre comportement, et vous encouragent à aller voir quelqu’un même si vous ne voulez pas ou que vous ne comprenez pas vraiment pourquoi
  • Vous accompagnez un proche ou un ami et avez besoin de soutien.

Qui que vous soyez, vous méritez pleinement d’être accompagné(s) selon vos besoins. Mettre en récit et partager sa détresse est toujours bénéfique, car pouvoir être reconnu et contenu par un autre, témoin de votre histoire, a des vertus à la fois soignantes et cathartiques.

‘Counselling’ ou Psychothérapie ?

Les anglophones distinguent le ‘counselling’ et la psychothérapie. En réalité, ils sont souvent interchangeables, même si le counselling désigne en général une thérapie plus courte (6 à 12 séances) et plus ciblée et que la psychothérapie va plus en profondeur et dure plus longtemps. Les deux utilisent la parole et la relation au thérapeute comme leviers du changement.

Quelle que soit la longueur du chemin, votre voyage thérapeutique débute avec un sentiment de mal-être ou des questions en suspens, qui appellent à la fois des réponses et un mieux-être. Choisir un thérapeute et prendre le premier rendez-vous est une étape cruciale de votre processus de guérison.

Je commence toujours par vous rencontrer lors d’une consultation initiale au cours de laquelle on explore ensemble ce qui vous amène, vos attentes, vos craintes et vos questions, afin de voir le type de suivi qui vous est adapté. Si vous décidez de continuer avec moi, cela veut dire qu’on se rencontrera sur une base régulière. Le plus souvent, les séances sont hebdomadaires. Mais le plus important pour moi est de soutenir votre individuation en vous laissant procéder à votre rythme et en respectant vos contraintes. Voir son thérapeute toutes les semaines peut également ne pas s’avérer pertinent sur le plan clinique ; il se pourra en d’autres circonstances que vous ayez besoin de plus de séances.

Ce qui importe avant tout, de mon point de vue, est que notre travail s’inscrive dans une continuité et une régularité, et l’expérience m’a montré à cet égard que les personnes savent intuitivement ce dont elles ont besoin. La thérapie n’a en aucun cas pour objectif de forcer les choses, mais plutôt de révéler et de s’en remettre totalement aux capacités d’éveil et d’auto-guérison que nous portons tous en nous.

Je m’adapte autant que possible aux besoins et à la situation de chacun. Dans cette optique et si j’en ressens la pertinence, j’inclus dans notre travail des médiations créatives telles que l’écriture, le jeu, le dessin, ou encore du travail corporel à travers de la relaxation, de la méditation de pleine conscience, de la visualisation, des techniques respiratoires, etc.

Le début d’une thérapie génère toujours une forme d’anxiété et est en général empli de nos espoirs et de nos attentes. La fin vient au contraire réactiver nos sentiments de perte, de deuil, de séparation et de culpabilité. Et, entre chaque séance et bien au-delà de la thérapie elle-même, vous faites l’expérience d’un véritable voyage qui vous donne les clés d’une vie plus libre, plus consciente et plus spirituelle.

Qui peut consulter chez Change C&P ?

Adultes, enfants et adolescents, couples et familles

  • Thérapie pour adultes

    Quelles que soient vos problématiques, je vous aide à analyser vos émotions, vos pensées, vos croyances et à les relire à l’aune de vos expériences passées afin de mettre en évidence les modalités relationnelles que vous avez mises en place. L’identification de ces schémas souvent répétitifs et douloureux vous aidera à voir comment vous évitez la détresse ou luttez contre les difficultés en développant des mécanismes de défense parfois coûteux. Dans ce travail, la relation thérapeutique a un rôle central car elle vous permet de ré-expérimenter vos schémas avec moi, et donc d’y réfléchir en sécurité, sans peur du rejet ni du retour de bâton. Evidemment, je m’adapte aux besoins et circonstances de chacun.

  • Thérapie pour enfants et adolescents

    Les motifs de consultation peuvent être très variés. D’une manière générale, tout dysfonctionnement ou changement dans les attitudes ou habitudes de l’enfant ou adolescent doivent alerter son entourage.

    Pour les enfants, les motifs de consultation les plus fréquents en fonction des différents âges sont : Avant 3 ans, essentiellement les retards de développement (acquisition de la marche, du langage…), les troubles du sommeil et les suspicions d’autisme. Après 3 ans et avec l’entrée à l’école, il s’agit plutôt d’enfants peinant à se séparer de leurs parents, qui n’arrivent pas à se concentrer ou qui ont des problèmes de socialisation (ils mordent ou tapent les autres enfants par exemple). L’année en primaire est fondamentale car s’y révèlent notamment les problèmes d’ordre scolaire (dyslexie, précocité, hyperactivité…). L’entrée au collège signale généralement des problèmes d’immaturité, avec notamment des enfants qui n’arrivent pas à faire leurs devoirs seuls ou ont du mal à s’adapter au collège. Consultent également les enfants qui subissent et souffrent des railleries des autres.

    Les problématiques que rencontrent les 11-25 ans relèvent pour beaucoup de questionnements sur le développement psychosexuel, l’identité, le genre, les automutilations, addictions et troubles alimentaires, les relations aux camarades, l’école et le choix d’études, les divergences avec la famille. En effet, avoir à se projeter progressivement dans des fonctions et des responsabilités nouvelles peut être très angoissant, d’autant qu’à cet âge on ne sait pas trop qui l’on est. Parce qu’on a besoin de se redéfinir complètement suite aux bouleversements rapides et nombreux –physiologiques, sexuels, cognitifs et émotionnels- qui caractérisent cette période, il peut être vraiment bénéfique d’être aidé par un psychothérapeute pour traverser l’adolescence et passer à l’âge adulte.

  • Thérapie de couple

    Le travail de couple est quelque peu différent de la thérapie individuelle, en ce que le thérapeute ne s’attelle pas au vécu individuel avec autant de systématisme et d’intensité. Je me concentre en effet plutôt sur la dynamique de la relation entre vous et votre partenaire, puisqu’il s’agit en général de restaurer ou d’améliorer votre système de communication. Mais vous venez peut-être également travailler votre séparation, ou encore pour vous aider à surmonter ensemble un événement de vie tel que des difficultés d’ordre psychosexuel, une grossesse, votre parentalité, la perte d’un enfant, une infidélité, la maladie, le vieillir, un licenciement, etc., qui a ébranlé les fondements de ce que cela signifie pour chacun de vous d’être ensemble.

  • Thérapie familiale

    Les familles et leurs proches ont souvent des difficultés au long terme et traversent de nombreuses crises. La thérapie familiale opère avec la famille comme système en encourageant ses membres à s’aider et à développer de l’empathie l’un pour l’autre. Consulter vous offre en effet l’opportunité de vous comprendre et d’apprécier les besoins des uns des autres, de capitaliser sur les forces du groupe et d’identifier des moyens pour lutter ensemble contre la détresse, l’incompréhension et la souffrance qui affectent souvent vos relations et menacent l’unité familiale. Je peux vous aider à explorer des problématiques de travail et de scolarité, des conflits parents-enfants, des événements de vie stressants et traumatiques tels qu’un divorce ou une séparation, la maladie ou la mort d’un proche, ainsi que tous les états de transition du développement familial, souvent sources de souffrance et de contrariétés.

  • Bilan psychologique - Enfants, adolescents, adultes (francophones)

    Quelle que soit la nature de la demande (parents, école, médecin, etc.), le bilan psychologique a pour objectif d’évaluer le fonctionnement intellectuel et/ou affectif d’une personne à un moment donné de son développement, afin de définir au mieux le diagnostic et la prise en charge éventuelle à mettre en place. Il se compose de deux parties distinctes mais complémentaires :

    • Le bilan des aptitudes intellectuelles : réalisé à partir d’échelles d’intelligence préconisées pour dépister une précocité ou un déficit intellectuel pouvant avoir des répercussions dans la scolarité, le travail ou la vie quotidienne. Ces échelles permettent d’explorer un grand nombre de secteurs cognitifs et de repérer avec précision où l’individu se situe par rapport à ceux de son âge. Elles mettent en exergue les secteurs fragilisés qui nécessitent une exploration complémentaire, mais aussi les ressources et les domaines de compétence. Elles confrontent la personne à une multitude de tâches de difficulté graduelle, ce qui permet d’observer sa capacité à s’adapter à la nouveauté de la situation et à gérer l’anxiété qui en découle. J’utilise pour ma part les échelles de Wechsler (WPPSI-III, WISC-V et WAIS), qui sont les plus connues.
    • Le bilan affectif : complète généralement le bilan des aptitudes intellectuelles, mais peut se pratiquer indépendamment, quand le bilan cognitif ne se justifie pas. Que ce soit au travers d’entretiens cliniques, d’épreuves projectives, de tests de personnalité ou de questionnaires de comportement (échelle d’anxiété, de dépression, de motivation au changement, etc.), ce type de bilan va permettre d’approcher la sphère affectivo-relationnelle de la personne afin de mieux comprendre comment et pourquoi elle souffre de mal-être. J’utilise généralement le TAT (Thematic Aperception Test) ainsi que les planches du Rorschach, même si j’adapte le choix des épreuves en fonction de la nature de la demande et de mes hypothèses de travail.

    Le bilan se compose de 4 à 5 séances hebdomadaires d’une heure, selon la rapidité de la personne à compléter les épreuves. Cela inclut une séance de restitution.